mercredi 25 novembre 2015

13 à table !



  • Broché: 282 pages
  • Editeur : Pocket (4 novembre 2015)
  • Collection : Pocket

 Résumé:

 Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d'un thème : frère et sœur. Ceux qui s'aiment, ceux qui se détestent... Souvenirs d'enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette. Douze fratries à découvrir sans modération. Françoise Bourdin – Michel Bussi – Maxime Chattam – Stéphane De Groodt – François d'Epenoux – Karine Giébel – Douglas Kennedy – Alexandra Lapierre – Agnès Ledig – Nadine Monfils – Romain Puértolas – Bernard Werber INÉDIT


Avis:

 Cette année encore, 12 auteurs sont réunis dans un et même seul bouquin avec une nouvelle par auteur avec pour thème : frère et sœur.

En plus de découvrir différents auteurs grâce à cet ouvrage, vous ferez une bonne action en vous le procurant car pour 1 livre acheté, 5 repas seront distribués aux restos du cœur. Le livre vaut seulement 5 euros donc foncez sans hésiter .Chaque auteur a son univers bien à lui, particulier pour certains, drôle pour d'autres... Chacun y trouvera son compte dans ce nouveau recueil .

Donc, en ce qui me concerne, je n'ai pas adoré les 12 loin de là .
 En revanche, j'en ai retenu une qui j'ai complètement adoré tant par son thème abordé et l'intensité et l'émotion ressenti lors de cette lecture. La nouvelle coup de cœur est donc celle de Karine GIEBEL . Elle ne vous laissera pas insensible ...

Je vais vous 'ranger' par ordre les nouvelles que j'ai aimé avec une sorte de notation par *.

***  - Michel BUSSI - La Seconde Morte
 - François D'EPENOUX - La Main sur le coeur
 - Agnes LEDIG - Karen et moi

**
 - Françoise BOURDIN - Cent balles
 - Maxime CHATTAM - Ceci est mon corps, ceci est mon péchè
 - Alexandra LAPIERRE - Fils unique
 - Romain PUERTOLAS - Le Premier Rom Sur La Lune
 - Bernard WERBER - Jumeaux, trop jumeaux

*
 - Douglas KENNEDY - Tu peux tout me dire
 - Nadine MONFILS - La Robe Bleue


 - Stéphane DE GROODT - Frères Coen


 Petite précision sur celle de Stéphane DE GROODT, j'ai pas adhéré du tout !! Les jeux de mots sont plutôt drôles mais je suis passé à côté. Je serais d'ailleurs incapable de vous résumé son histoire...

Finalement, en voyant la conclusion, j'ai beaucoup apprécié ce cru 2016 de '13 à table' car il n'y a au final que 3 déceptions. Le reste m'a permis de passer un bon moment de lecture et de découvrir quelques auteurs dont j'aimerais bien jeter un œil un peu plus poussé sur leur romans.

vendredi 20 novembre 2015

Le Passager de Jean-Christophe Grangé








  • Poche: 984 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (2 mai 2013)
  • Collection : Policier / Thriller

 Résumé:

 Je suis l'ombre. Je suis la proie. Je suis le tueur. Je suis la cible. Pour m'en sortir, une seule option : fuir l'autre. Mais si l'autre est moi-même ?...


Avis:

 Mon premier Grangé !! J'entends parler de cet auteur sur tout les groupes de lecture facebook . Je ne me suis pas renseigné sur le fait de savoir s'il fallait pas commencer par un autre que celui ci car pour tout vous dire je suis tombé dessus par hasard, en occasion pour seulement 2 euros ! Voilà, fini le bla-bla inutile et entrons dans le vif du sujet concernant ce roman .

Et bien pour une première tentative, j'ai plutôt bien apprécié ma lecture. L'intrigue est vraiment bien ficelée, bien travaillée. On pense passer son temps en compagnie d'une même personne hors ce n'est pas le cas, ce qui m'a plutôt perturbé au début je dois dire car une intrigue s’installe pour ensuite, avec un évènement imprévu, vient bouleverser cette première intrigue afin de nous plonger dans un nouveau personnage avec ses nouvelles aventures et ainsi de suite telle des poupées russes ... Cette façon de faire était vraiment intéressante jusqu'à un dénouement qui m'a laissé un peu sur ma faim. C'était limite ' Tout sa pour ça?' C'est le point qui m'a un peu déçu. Une fin vite arrivée, peut être trop ou trop facile. J'ai eu une impression d'être toujours dans le flou quand au personnage...

J'ai également adoré les références historiques et mythologiques qui s'y retrouvent . L'intrigue est très rythmée et heureusement car il faut les tenir les plus de 900 pages , mais l'auteur sait faire monter la pression avec les deux enquêtes aux deux points de vues différents ! Celui de notre personnage principal et celle menée par la police .

Pour finir, car comme d'habitude avec un thriller il n'est jamais simple d'en parler sans trop en dire, j'ai passé un bon moment de lecture. Je pense tenter de nouveau cet auteur si je tombe dessus . C'est un bon thriller psychologique que je vous conseille car il vaut le coup rien que pour sa construction et son intrigue qui, mine de rien tient la route! Peut être me laisserais je tenter par la série ...

mardi 10 novembre 2015

Si je reste de Gayle Forman







  • Poche: 186 pages
  • Editeur : Pocket (15 avril 2010)
  • Collection : Litterature


 Résumé:

 Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste...


Avis:

 Cela fait des mois et des mois que je vois tourner ce roman, alors quand je suis tombé dessus pour un tout petit prix, je n'ai pas hésité et je me suis lancé directement dedans.

'Si je reste', est l'histoire de Mia qui, un jour est victime avec sa famille d'un accident de voiture qui la laissera dans le coma. Mais son esprit lui, est bien réel. De l'extérieur elle contemple l'accident, ses parents et son propre corps jusqu’à ce que celui ci soit emporté à l’hôpital. Les 24 premières heures sont déterminantes lors d'un coma et pendant ce laps de temps, elle nous fera revivre des moments passés de sa vie avec sa famille, ses amis et son petit ami Adam.  Doit elle rester ou se laisser partir ...

Voilà en gros le pitch . C'est jamais simple avec ce genre de bouquin de savoir où et quand il faut s'arrêter pour ne pas trop en dire, mais l'idée est là .

Après lecture de ce petit roman, j'en suis ressorti mitigé. Pourtant ce livre avait tout pour me séduire avec un sujet traité qui promettait beaucoup d'émotions. Mais ça n'a pas prit avec moi.   Pourtant j'ai énormément d'empathie et dés le début, on est mit dans le vif du sujet avec ce tragique accident qui fut un des rares moment émotionnel car pour le reste je me suis pas mal ennuyé concernant les 'flashbacks' sur sa vie, malgré qu'ils soient utiles pour apprendre à la connaître. Mais je suis resté très extérieur à tout ça même si l'intrigue reste très intéressante.
D'ailleurs on pourrait couper le roman en 2 intrigues,
- Celle qui se joue à l'hôpital,
- Celle des flashbacks sur la vie de Mia.
 L'intrigue en continue, celle de l'hôpital est bien plus intéressante car tout le suspens se joue ici. Il s'y passe de très beau passages émouvant.
 En revanche, j'ai trouvé la fin très jolie, très poétique. Et en même temps je n'aurais pas vu de plus joli final avec un Adam que l'on apprend également à connaître pendant les souvenirs de Mia.

J'ai également vu l'adaptation cinématographique et pour le coup j'ai complétement adoré le film. Les flashbacks ne m’ont pas dérangés et là dans le film, j'ai ressenti beaucoup plus de choses . Je le regarderai de nouveau avec plaisir. Les acteurs qui jouent Mia & Adam sont vraiment très bon et m'ont redonné du positif sur cette histoire.

Pour finir, ce roman reste sympathique sans être exceptionnel. Le petit nombre de pages est amplement suffisant pour éviter de tourner en rond. La fin m'aura donnée envie de lire la suite. Par contre regardez le film et après le livre. Je pense que mon opinion aurait été complètement différent...

jeudi 5 novembre 2015

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

  • Poche: 208 pages
  • Editeur : Folio (27 août 2015)
  • Collection : Folio


Résumé:

 «Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ca nous fait drôlement du bien. Ca va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin.» Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6 h 27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l'amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie.


Avis:

 En commençant ce roman, je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais . Pour être honnête, j'ai fais mon mouton avec ce roman car je l'ai acheté pour sa popularité sur les réseaux sociaux et je voulais en faire mon propre avis car il est vrai que je ne me serait pas spontanément retourné sur ce livre malgré une couverture qui attire le regard avec tous les poissons rouge. Et vous savez quoi ?! Je suis ravi d'avoir suivi la 'populasse' en achetant et en lisant ce bouquin car j'ai passé un super moment de lecture .

Pour la petite histoire, nous sommes en compagnie d'un jeune home de 36 ans, Guylain, qui chaque matins, pendant le trajet de RER qui l’amène au travail  lit des passages de livres qu'il récupère de l'usine où il travail. Car, Guylain qui aime la littérature est employé dans une usine de destruction de livres ! Un comble n'est ce pas !!? Et du coup quand il doit nettoyer la fameuse Zestor 500, la machine qui 'mange' les livres, Guylain en profite pour récupérer quelques pages qui serviront à être lues dans les prochains trajets de RER du matin .

Ces fameuses lectures quotidienne, lui feront faire des rencontres très sympathique. Les gens l'apprécient et pour certaines personnes, deux femmes âgées principalement, attendent même le moment lecture de Guylain avec joie.  Cette rencontre avec les deux femmes, l'entrainera à venir faire la lecture pour tout un groupe de personnes âgées qui vont feront beaucoup sourire.

Un objet trouvé dans le RER nous fera découvrir les écrits d'une certaine Julie, dont la lecture de ses différents textes nous en apprendrons plus sur elle. On se laisse vite séduire par cette femme qui raconte son quotidien tel un journal intime. Petit à petit Guylain n'a qu'une envie, rencontrer cette fameuse Julie. Et pour cela, il pourra compter sur son ami Giuseppe, victime d'un accident du travail important qui l'aura laissé en fauteuil. La situation qui les unis est certes cocasse mais pleine d'humanité de la part de notre jeune liseur.

Je pourrais dire beaucoup de choses à propos de l'histoire mais à trop en dire , il y a risque de spoils et comme le roman n'est pas très gros, je n'est pas envie de vous gâcher les surprises.

Pour terminer, ce roman est très touchant , drôle, avec des personnages attachants .J'ai trouvé la plume de l'auteur très jolie, fluide et qui se lit très très vite. On se prend d'affection pour Guylain. On le soutiens dans sa quête du bonheur retrouvé grâce à Julie. C'est une très belle histoire qui mérite d'être lue .



dimanche 1 novembre 2015

Le livre des Baltimore de Joel Dicker [ ♥ ]

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : Editions de Fallois; Édition : DE FALLOIS (30 septembre 2015)
  • Collection : FALL.LITTERAT


Résumé:

 Jusqu au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l auteur de La Vérité sur l Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Huit ans après le Drame, c est l histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu en février 2012, il quitte l hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s atteler à son prochain roman.
Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu il éprouva jadis pour cette famille de l Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?


Avis:

Je ne sais pas trop par où commencer tant j'ai adoré cette histoire. Joel Dicker a vraiment un don pour vous faire tenir en haleine tout le long du roman en faisant des allers retours entre le passé et le présent tout en teasant le fameux Drame de l'histoire . Car tout se déroule avant le drame et après le drame jusqu'à ce que l'on en arrive au jour fatidique et que l'on apprennent enfin  ce qu'il s'est passé cette fameuse journée !

  Pour l'histoire, on se retrouve en compagnie de Marcus Goldman, personnage du précèdent roman 'Harry Quebert' . Toujours en quête d'un endroit paisible pour son nouveau roman, nous le retrouvons donc en Floride où il nous raconte l'histoire de la famille des Goldman-De-Baltimore. Famille à qui il voue une véritable admiration tant cette famille est semble parfaite. Lui, est un Goldman-De-Monclair et à chaque vacances il part rejoindre ses deux acolytes, Hillel et Woody pour reformer le gang des Goldman.

Pendant tout le roman, nous suivons leurs aventures, nous les voyons grandir, nous suivons leur évolution au cours des années . Nous apprenons à les connaitre, à les aimer, à les soutenir au fil de leur mésaventures . Un lien énorme unis nos 3 personnages qui semble être incassable . J'ai tout bonnement adoré passer du temps en leur compagnie . Les personnages sont extrêmement attachants . Chacun est différent de l'autre et pourtant leur amitié est d'une force incroyable. Je me suis beaucoup attaché à Hillel, personnage au fort caractère qui ne laissera personne indifférent. Il lui arrivera  des choses horrible mais il pourra toujours compter sur le soutient indéfectible de son 'frère' Woody.  J'ai ressenti beaucoup d'émotions en lisant ce roman . J'ai aussi adoré Woody, Marcus ou encore Alexandra qui ne laissera aucun des membres de la fratrie indifférent. Entre mensonges, trahisons et coups bas la famille Goldman n'est peut être pas aussi parfaite qu'il y parait .

Comme je vous le disais, l'auteur nous rappel très régulièrement qu'un Drame s'est déroulé dans la famille des Goldman-De-Baltimore. Je vous avoues que je n'ai rien vu venir et je peux vous dire que je suis resté sur le cul, clairement !!! J'ai beaucoup aimé la façon de l'auteur de nous amener à se rebondissement de dingue , car tout roule pour le clan des Baltimore et d'un coup après différents quiproquos tout par en sucette et chamboule tout . L'auteur a un don incroyable pour amener les choses tranquillement sans que cela soit ennuyeux bien au contraire . Je pourrais vous en dire encore et encore mais j'ai peur de radoter pour au final trop en dire .

Pour finir, le prologue, surtout l'avant dernier paragraphe est vraiment très beau. Avec toute ses émotions, je n'étais pas loin de verser ma larme tant j'ai aimé les moments passés avec les Goldman.
Comme vous l'aurez compris, foncez viiiite sur ce roman, vous ne serez pas déçus.