mardi 27 septembre 2016

Encore un petit effort ! de Chereau








  • Cartonné: 88 pages
  • Editeur : Pixel fever (12 décembre 2014)
  • Langue : Français



















     Dans la collection " Le monde Selon Ch'ro ", l'album " Encore un petit effort ! " nous offre 85 planches savoureuses consacrées aux joies innombrables de nos vies laborieuses et à la sémillante vie en entreprise. 
Comme quoi le travail peut être une source inépuisable de satisfactions personnelles, tout particulièrement quand on a la chance de travailler, parfois même d'être rémunéré ! 
Un album décapant mais criant de vérité.







     'Encore un petit effort!' est une BD que j'ai reçu de PIXEL FEVER EDITIONS  ( que je remercie une nouvelle fois ici ), grâce à la 'masse critique' BABELIO.

     Ce qui m'a attiré d’emblée avec ce bouquin, c'est sa couverture que je trouve belle. Elle attire l’œil du lecteur. Ensuite le résumé est plutôt prometteur.

     J'ai vraiment bien apprécié ma lecture, aussi rapide fut elle. Je m'explique. Ce livre contient 85 scénettes de vie au travaille. Certaines sont vraiment excellentes tandis que je suis passé à côté d'une ou deux planches sans comprendre le pourquoi du comment. Mais sinon, l'auteur vise toujours juste dans ses gags.

      Les différents sujets abordés dans cette BD sont tellement et malheureusement d'actualité. Que ce soit la discrimination raciale ou sexuelle. La différence de salaire entre les hommes et les femmes. La façon dont certains  sont (mal)traités par leur patron... 
L'auteur  ne passe pas par 4 chemins et dit les choses qui se déroulent en entrprise.

     Les planches sont colorées et les dialogues sont simples mais efficaces. Il se lit rapidement. Surement trop . Cette incursion dans l'univers de Chereau m'a toutefois  bien donné envie de jeter un œil à ses autres œuvres.

     Pour conclure, cette BD est vraiment à lire. Peut être allez vous reconnaître votre employeur dans l'une des scènes présente... 
La seule chose qui peut vous freiner à vous procurer ce livre, c'est son prix. 23 euros, même si après, la qualité est là .



La maison biscornue de Agatha Christie








  • Poche: 240 pages
  • Editeur : Librairie des Champs Elysées
  • Collection : Club des masques

















     Trois générations de la famille Léonides vivent sous le même toit. Celui d’une vaste maison un rien biscornue… Quand le grand-père, un patriarche tyrannique, meurt assassiné, tout le monde est soupçonné, même ses petits enfants ! Et justement, Joséphine, douze ans, semble s’intéresser de près au crime et aux différentes façons d’éliminer son prochain. Un véritable petit monstre… Or on devrait toujours se méfier des petits monstres, aussi adorables soient-ils. 








      De retour aujourd'hui avec La maison biscornue d'Agatha Christie.  

     Ce roman ci, se déroule en huis clos dans cette fameuse maison biscornue où cohabitent les membres d'une même famille. Tout se passe bien jusqu'au jour où le grand père meurt, vraisemblablement assassiné par un membre de cette même famille.

     Encore une fois, j'ai beaucoup aimé la plume d'Agatha Christie avec son style soutenu, bien écrit et addictif. 

     L'intrigue tient la route et l'auteure sait exactement comment faire pour nous faire tourner en bourrique. J'ai soupçonné presque chaque membre de la famille comme étant l'assassin, c'est dire. Agatha Christie arrive à insinuer le doute en nous sur tout le monde. 

     Les personnages sont assez bien dévoilés malgré le peu de pages que comprend ce roman . Chacun à son propre caractère et, est bien différent des uns des autres. Pas simple de s'attacher à tout se beau mondebien évidemment mais un personnage sort du lot de par son caractère, son intelligence et sa façon d'être. Il ne vous laissera pas indifférent.

    Pour conclure, cette nouvelle immersion dans l'univers d'Agatha Christie me conforte dans l'envie de me procurer ses autres romans. Celui ci fonctionne très bien et vous passeraient un bon moment de lecture en vous y plongeant . 




     

      






jeudi 22 septembre 2016

La fille du train de Paula Hawkins







  • Poche: 456 pages
  • Editeur : Pocket (8 septembre 2016)
  • Collection : Pocket thriller
















Résumé



     Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. 
Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu... 



Avis


     A moins d'avoir vécu dans une grotte, il est impossible d'être passé à côté du phénomène 'La fille du train'. Il me faisait très envie depuis bien longtemps jusqu'à ce que je tombe dessus en format poche pour me laisser tenter. Et pour tout vous dire, je suis bien content de me l'être procuré dans ce format car je reste assez mitigé sur ma lecture.

     L'histoire en elle même est bien trouvée, bien travaillée mais il manque cruellement de rythme. J'avoue avoir été dissipé pendant ma lecture malgré une intrigue très intéressante et bien amenée. Seule, les 50 dernières pages m'ont bien tenue en haleine. Dommage d'attendre la fin pour avoir un peu de mouvements.

     Pour les personnages, aucun ne m'a particulièrement touché. Je suis resté très extérieur à l'histoire finalement. Ce sont pourtant des personnages bien distinct les uns des autres. Rachel m'a plutôt déplut. Elle a des réactions un peu puéril sur certains moments. Elle est tout,sauf attachante.  J'ai eu beaucoup de mal à la cerner et à savoir le vrai du faux dans son histoire.

     En ce qui concerne l'intrigue, l'auteure a bien ficelée son histoire ( d'ailleurs je n'ai absolument pas trouvé qui était l'auteur des faits ) avec des rebondissements qui malheureusement tardent à venir. Un manque d'action se fait sentir pendant la lecture. J'ai eu cette impression de lire toujours la même chose. Le moment où les chapitres passent d'un personnage à l'autre donne un peu de rythme à l'histoire.

     Pour conclure, ce roman reste une assez bonne lecture malgré son manque de rythme. Sachez aussi que la fille du train sera bientôt diffusé au cinéma. Voilà également pourquoi, je souhaitais lire ce roman maintenant. Mais le livre ne m'a pas donné envie de voir le film plus que ça donc affaire à suivre...



samedi 17 septembre 2016

Après la fin de Barbara Abel







  • Poche: 360 pages
  • Editeur : Pocket (9 avril 2015)
  • Collection : Pocket thriller












Résumé


     Une banlieue calme, aux maisons mitoyennes entourées de jardins bien entretenus. Des voisins modèles : Tiphaine et Sylvain, couple soudé aux prises avec un ado un peu rebelle, Milo. C'est le cadre idéal dans lequel Nora, récemment divorcée, vient d'emménager avec ses deux enfants. Mais Nora ne sait pas encore que les anciens propriétaires de sa jolie maison se sont suicidés, qu'ils étaient les parents naturels de Milo, que Tiphaine vit dans une prison de mensonges et de culpabilité. Et dans l'ignorance, Nora donne sa confiance...



Avis

     De retour aujourd'hui avec 'Après la fin', suite de 'Derrière la haine' de Barbara Abel. J'avais adoré le premier roman et je m'étais procuré le suivant juste après. Cette suite est tout aussi passionnante même si j'ai trouvé de ci de là, quelques longueurs.

     Après la fin, reprend les mêmes ingrédients qui ont faits le succès du premier roman. Une intrigue avec un suspens bien présent, une plume dynamique avec des chapitres courts mais intenses. L'auteure sait exactement où elle doit aller et on se laisse emporter dans cette intrigue où nos émotions sont mises à rudes épreuves. Du début à la fin, il est difficile de lâcher ce bouquin, tant l'auteure se joue de nous avec des rebondissements qui remettent tout en question.

     Les personnages ne nous laisses pas indiffèrent. Tiphaine est toujours aussi torturée. Son mauvais côté s'en ressentira ici encore. Cette femme est très redoutable. Elle sait se sortir de n'importe quelle situation et cela en devient effrayant tant son esprit est sombre.

     Ce second opus mais également en lumière, Milo, que nous retrouvons maintenant adolescent. Intelligent, nous suivrons sa nouvelle vie, ses doutes, ses angoisses... Il est très attachant et sa rencontre avec la jeune voisine, lui fera prendre conscience de certaines choses... 

     Seul un point m'a déçu. L'épilogue. J'attendais plus de réponse à mes questions. ( Pour ne pas spoiler, je ne vais pas laisser ici les questions qui restent en suspend. ) Je reste sur ma faim.

     Pour terminer, Arès la fin, est un excellent thriller qui vous tiendra en haleine du début à la fin. Le style efficace de l'auteure saura vous combler et il faut, si ce n'est déjà fait, se plonger dans cette 'duologie'.

lundi 12 septembre 2016

Ce qui nous lie de Samantha Bailly



  • Poche: 288 pages
  • Editeur : Milady (18 septembre 2014)
  • Collection : MILADY LITTE









Résumé


     Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu'elle a appris à dissimuler et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie "normale", celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.



Avis

     'Ce qui nous lie' est l'un des livres que j'ai découvert sur booktube grâce notamment à Margaud de la chaîne MargaudLiseuse. Cela faisait donc fort longtemps qu'il me donnait envie, et c'est dorénavant chose faite.

     Contrairement à beaucoup de lecteurs, ce roman n'est pas un coup de cœur même si j'ai passé un très bon moment. L'histoire reste somme toute banal avec une histoire d'amour comme il s'en passe dans beaucoup de romans si ce n'est que celui ci se différencie par la faculté qu'a Alice, qui est de voir les liens entre les gens. Sauf, car oui il y a un sauf, elle ne peut voir les liens de l'homme qui lui a tapé dans l’œil.

     Si l'histoire est plutôt ordinaire, il y a un point important qui rend se bouquin addictif et prenant. Il s'agit de la plume dynamique de Samantha Bailly. Le roman se lit vite avec pas mal de dialogue et une fluidité qui nous entraînes dans l'univers d'Alice, de la découverte de son don jusqu'à la rencontre de Raphael, qui en plus de ne pas la laisser indifférente, ne peut voir ses liens. 

     L'histoire reste donc sympathique sans être transcendante. Alice est attachante et avoir eu l'idée des liens donne son originalité à l'histoire ainsi que la façon dont sont faits les chapitres. Nous passons du passé, au présent pour aller dans le futur. Tout ça reste important pour la compréhension des choix d'Alice.

     Pour conclure, Ce qui nous lie reste une bonne romance, avec sa petite originalité, qui saura séduire les adeptes du genre. Je ne pense pas que ce roman soit une priorité à lire mais si vous tombez dessus, oui laissez vous tenter. En revanche, je vais me procurer avec plaisir ses autres romans car j'ai beaucoup apprécié son style d'écriture.




mardi 6 septembre 2016

TAG / Bilan des 6 mois




     Nous sommes fin août à l'écriture de cet article et en me baladant sur le net, je suis tombé sur le tag de 6 mois afin de faire un bilan des 6 premiers mois de l'année écoulée.

C'est parti !!



1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

Eh bien oui. J'ai eu un coup de coeur pour 'La vie est facile ne t'inquiète pas' de Agnès Martin Ligand. Ce roman est la suite de ' Les gens heureux lisent et boivent du café' que j'ai beaucoup aimé également.


2) Avez-vous lu un roman Pocket Jeunesse ?

Non malgré en avoir un qui traîne depuis bien longtemps dans ma PAL.


3) Avez vous découvert un nouvel auteur ?


Ouiiiiet pas qu'un seul. J'ai découvert la plume de Barbara Abel, Eric Emmanuel Schmitt, Agnès Martin Lugand, Katarina Bivald, Donato Carrisi Pascale Gautier, Mathias Malzieu, Delphine de Vigan, Marie Lu, Alan Bennett, Agatha Christie, Estelle Maskame, Tatiana De Rosnay, Ernest Hemingway et Thierry Cohen. Je trouve que niveau découverte, c'est plutôt pas mal.


4) Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?

Evidemment ! J'ai lu le nouveau roman de Maxime Chattam 'Le coma des mortels'.


5) Avez-vous terminé une série ?

Of course . J'ai terminé la sa Percy Jackson, que j'ai trouvé très intéressante.


 6) Avez-vous lu un livre sorti cette année ?

Même réponse que pour la question 4. Oui j'ai lu le nouveau Chattam qui est sorti cette année.


7) Avez-vous rencontré un auteur ?

Malheureusement non. 


8) Attendez-vous avec grande impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de 2016 ?

Là,rien ne me vient en tête donc je dirais non.


9) Avez-vous lu un roman sans histoire d'amour ?

Oui et ils'agit de 'La dame à la camionnette' de Alan Bennett chez FOLIO.


10) Avez-vous lu un roman d'un auteur français ?

Plusieurs. Pour n'en citer qu'un je vais dire 'Les vielles' de Pascale Gautier toujours chez FOLIO.


11) Avez-vous lu un roman adapté au cinéma (ou en série/téléfilm) ?

Oui, j'ai lu 'Elle s'appelait Sarah' de Tatiana de Rosnay qui dispose de son adaptation cinématographique.


12) Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?

Je ne me rappelle pas avoir pleuré mais beaucoup touché par 'Elle s'appelait Sarah'. Une histoire bouleversante.


13) Avez vu lu un roman historique ?

Je ne sais pas si on peu considérer celui ci comme un roman historique même s'il relate un fait de l'histoire. Ils'agit de ' On a tiré sur le président' de Philippe Labro chez FOLIO.


14) Avez-vous lu un roman que quelqu'un vous a conseillé ?

Encore une fois oui. Avec le réseau social INSTAGRAM dont vous pouvez me suivre sur STANLECTURES, il est facile de rencontrer de nouvelles personnes qui nous recommandent  leur coup de ♥ et là, SARAH, son IG est un_amour_de_lecture, m'a conseillée de lire 'Elle s'appelait Sarah' de Tatiana De Rosnay que j'ai adoré. Et je vous conseille également de lire ce roman si ce n'est déjà fait.


_________________________________________________________________________________



Voilà, ce tag est maintenant terminé. N'hésitez pas à le reprendre et je me ferais une joie d'aller lire vos réponses .










jeudi 1 septembre 2016

La tentation d'être heureux de Lorenzo Marone







  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Belfond (1 septembre 2016)
  • Collection : ROMAN












Résumé


    À Naples, de nos jours 
Cesare Annunziata a 77 ans, et sa vie n'est pas ce qu'il aurait voulu qu'elle soit. Il n'a jamais vraiment réussi à aimer sa femme, les relations avec sa fille, Sveva, sont très compliquées, et son fils, Dante, n'ose pas lui présenter son compagnon. Alors, tant pis, il décide de profiter un tant soit peu de l'existence en buvant, mangeant et fumant comme il lui plaît. Peu importe les reproches de Sveva. Il continue même à voir cette chère Rossana, officiellement infirmière, mais qui, en réalité, vend ce qui lui reste de charmes. 
Un soir, le silence de son appartement est brisé par une très violente scène de ménage. Et Cesare ne tarde pas à comprendre que sa voisine, la belle Emma, se fait battre par son mari. La nouvelle fait vite le tour de l'immeuble. Aidé de ses deux compères du troisième âge, Madame Vitaglino, collectionneuse de chats, et, Marino, solitaire endurci, Cesare décide de secourir la jeune femme. Après avoir échafaudé les plans les plus rocambolesques, c'est finalement en se liant d'amitié avec Emma qu'il va tenter de la sortir des griffes de son époux. 
Un petit dîner en tête à tête, de délicates attentions, un sourire réconfortant... Chamboulé par la douceur de la jeune femme, le vieillard s'apaise peu à peu : à 77 ans, finalement, n'est-il pas temps de se délecter des belles choses de la vie et de faire, enfin, la paix avec ceux qu'on aime ?




Avis

     Tout d'abord, je tien à remercier Babélio et les éditions Belfond pour l'envoi de ce roman dans le cadre de la masse critique.

     Un titre qui interpelle, une jolie couverture et un résumé intriguant m'ont de suite attirés. J'avoue que sans cette masse critique je ne me serais peu être pas procuré ce roman et cela aurait été une grosse erreur, car cette histoire vaut le coup.

     J'ai adoré vivre cette aventure avec Cesare, septuagénaire au fort caractère  et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Il dit ce qu'il pense que cela plaise ou pas. Mais attention car cela pourrait bien lui jouer des tours...  Au fil des pages, on apprend à vraiment connaitre ce vieux bonhomme qui ne souhaite surtout pas être considéré comme un 'vieux' bien au contraire. On y découvre un homme certes grincheux mais pas seulement. Il est également sensible et très très attachant. Il vous sera difficile de ne pas l'apprécier. 

     Durant les 330 pages que contient ce roman, plusieurs sujets sont bien évidemment traités,comme l'amour, la famille ou encore la solitude. Cesare nous raconte son histoire, sa vie, sa femme et ses enfants mais également tout ses secrets inavouables. Notre personnage tente en quelque sorte d'aider les autres à faire les bons choix. Chose que lui même n'a pas forcément réussit. Notre cher Cesare est entouré de 'vieux' bien différent. Entre la voisine amoureuse des chats et son ami qui ne sort plus de chez lui, Cesare est bien loin du cliché que l'on pourrait avoir d'un homme de son âge. Mais la vie de l'immeuble et par la même occasion,celle de Cesare va basculer quand un jeune couple viendra s'installer sur le même palier.

     La plume de l'auteur est addictive, fluide et agréable. L'intrigue monte au fur et à mesure avec une intensité qui atteint son paroxysme dans la dernière partie du roman. Lorenzo Marone à ce dont de nous happer dans l'histoire et de ne plus nous lâcher . J'ai vraiment beaucoup aimé suivre cet homme, ce grand père pleins de vie - dans sa façon d'être, de vivre -  que tout le monde aimerait avoir. Je ne me suis pas ennuyé une seule minute.

     Pour terminé, je ne peux que vous conseiller ce roman qui saura vous séduire avec son personnage principal attendrissant. Malgré son mauvais caractère il saura vous faire sourire avec toutes ses réflexions sur lui, les autres, la vie... Tout y passe.

     Je vais terminer sur cette phrase :

J'aime Cesare Annunziata et ce vieux bonhomme loufoque va beaucoup me manquer...