mercredi 30 novembre 2016

Playlist de Novembre ♪♫




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

     Novembre se termine et il est temps pour moi de vous dévoiler les musiques qui m'ont accompagnées ce mois ci.


♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫





♪ Ellie Goulding - Still Falling For You




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ Soprano - Coeurdonnier (Interview Album L'Everest)



♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ Vianney - Je m'en vais 




   ♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ Zara Larsson - I Would Like



    ♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ The Weeknd - Starboy ft. Daft Punk




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ Slimane - Adieu



♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

♪ Bruno Mars - Versace on The Floor



♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


Voilà donc les quelques titres qui ont principalement tournés en boucles.




dimanche 27 novembre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Hollow City de Ransom Riggs








  • Broché: 512 pages
  • Editeur : Bayard Jeunesse (19 juin 2014)
  • Collection : Miss Peregrine
















     Dix enfants particuliers sont pourchassés par une armée de monstres.
Une seule personne pourrait les aider : Miss Peregrine ! Mais elle est prisonnière dans sa forme oiseau...
Les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l'attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n'ont plus qu'un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner à la directrice de l'orphelinat sa forme humaine.

Après avoir essuyé une tempête entre Cairnholm et le continent, le petit groupe d'enfants échoue sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage. Aussitôt pris en chasse par des Estres déguisés en soldats,
ils se réfugient in extremis dans une boucle temporelle. Là, vit une curieuse ménagerie d'animaux singuliers. Parmi eux, Addison, un chien parlant, leur apprend que Miss Wren, la dernière Ombrune en liberté, est partie libérer ses soeurs à Londres. Il devient urgent pour les enfants particuliers de rejoindre la capitale...






     Comme pour le premier tome,il faut noter le travail effectué sur ce bouquin. Il est visuellement beau et les photos à l'intérieur donne encore plus d'impact à l'histoire que l'auteur nous raconte.

     Ce deuxième opus, reprend là où nous avions laissés nos héros à la fin du tome 1. Inutile de paniquer si vous ne vous rappelez plus qui est qui car Ransom Riggs a eu la bonne idée de nous faire une petite piqûre de rappel afin de mieux se resituer avant d'entamer cette nouvelle aventure.

     Et quelle aventure ! Nos particuliers se retrouvent donc dans le Londres de 1940 en pleine guerre toujours à la recherche de l'ombrune qui permettra à Miss Peregrine de pouvoir redevenir humaine. Leur périple Londonien sera semé d'embûches et tout ne sera pas simple pour notre tribu. Entre bonnes et mauvaises rencontres, les enfants vont devoir se serrer les coudes afin d'affronter les creux à leurs poursuites.

     La plume de l'auteur est toujours aussi merveilleusement efficace . Les chapitres se lisent facilement avec un décor plus sombre et plus violent du Londres en guerre.

     Ce second tome nous laisse sur une fin inattendue et surprenante qui nous laisse avec une seule envie, nous procurer le troisième tome pour connaître le fin de l'histoire et savoir comment nos particuliers attachants vont s'en sortir car la situation semble quelque peu mal en point...

     Pour terminer, ce second tome, est un très bon roman de transition afin de nous amener jusqu'au dénouement final du troisième opus. Les ingrédients fonctionnent toujours ici et l'auteur nous emporte dans son monde toujours plus étrange même si le tome 1 reste légèrement au dessus de celui ci. Néanmoins, le plaisir de retrouver nos héros est toujours présent et ce second roman saura vous séduire aussi bien visuellement que textuellement .


 

     








mardi 22 novembre 2016

Black Out de Marc Elsberg







  • Broché: 552 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (23 mars 2016)
  • Collection : Policier / Thriller

















     Par une froide soirée d’hiver, le réseau électrique européen commence à lâcher. De nombreux pays s’enfoncent dans l’obscurité et plusieurs centrales nucléaires mettent en danger la vie de millions d’êtres humains. Menace terroriste ou défaillance technique ? Piero Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable. Avec l’aide d’un policier français d’Europol, François Bollard, Manzano s’engage dans une véritable course contre la montre face à un adversaire aussi rusé qu’invisible.





     Malgré un début poussif, l'auteur a réussi une fois les 100 premières pages passées, à m'embarquer dans sont univers catastrophe mais tellement réaliste que cela en devient flippant.

     Outre l'idée de départ d'un black-out mettant l'Europe dans le noir le plus total, j'ai adoré la façon dont l'auteur construit son intrigue. Cela commence avec cette coupure générale qui plonge les européens dans une situation déconcertante et plus les jours passent, plus l'auteur nous montre comment au fur et à mesure, les gens tentent de survivre dans un capharnaüm qui monte en puissance au fil du roman. On se rend compte à quelle point l’électricité est précieuse. 

     Ce roman nous ouvre les yeux sur un événement qui semble bien réel tant les réseaux électriques sont reliés les uns aux autres. Sur le coup, je n'ai absolument pas pensé à ce qui pourrait se passer si une telle chose devrait arriver et cela fait plutôt peur... 

     Marc Elsberg connait bien son sujet et nous délivre tout au long du roman des infos concernant les réseaux électriques, ce qui rend le roman encore plus réel tant cela est malheureusement plausible.

     Le roman est prenant de par sont intrigue et cette façon de passer d'un personnage à un autre pour avoir les différents points de vus,ce qui est très intéressant . Je n'ai pas forcément accroché plus que ça à la plume de l'auteur. En revanche, le sujet traité de façon cohérente dans ce 'thriller', m'a donné envie de me plonger dans son autre roman.

     Pour conclure, ce roman réaliste est à lire car très intéressant pour comprendre comment fonctionne les réseaux entre les pays et comment une attaque peut mettre le monde dans le chaos.

     Et n'oubliez pas ! Demain il sera trop tard...

     

     

jeudi 17 novembre 2016

Devine où j'suis ! de Richard Marnier & Aude Maurel






  • Album
  • Tranche d'âges: 3 années et plus
  • Editeur : Editions Frimousse (1 décembre 2016)
  • Collection : Maxi' boum













     Mais où se trouve le Petit Chaperon Rouge?
Et le grand méchant loup, où se cahce t'il ?
Un téléphone portable s'invite dans un contre et passe de mains en mains, jusqu'à l'heure du goûter...





     Tout d'abord je tien à remercier Babélio et les éditions FRIMOUSSE pour l'envoi de cet album pour la masse critique.

     Cet album, destiné aux jeunes enfants saura attiser leur curiosité avec des dessins très beaux, grands et colorés. 

     L'histoire conçue de la même façon qu'une poupée russe ravira les enfants. Dans 'Devine où j'suis!', nous allons suivre le Petit Chaperon Rouge qui encore une fois, n'a pu se rendre tranquillement chez sa grand-mère. A partir de là et d'un téléphone portable, va s'en suivre de drôles de situations jusqu'au dénouement final qui tombera à point pour l'heure du goûter. Le Petit Chaperon Rouge pourra t'elle arriver chez mère-grand ? Mais,d'ailleurs, où est elle à l'instant même ?

     Quand j'ai reçu, ce livre, ma petite cousine était présente avec moi et les dessins l'ont tout de suite intriguée ce qui est déjà un bon point. Autre point positif pour l'objet livre avec des pages de qualité. Le seul point négatif pour moi, c'est son prix, 17 euros. Malgré tout ce que cet album à de positifs, je ne me le saurais surement pas procuré.

     Pour conclure, cet album est parfait pour les enfants qui se verront embarquer dans une drôle d'aventure qui ne semble pas prête de s'arrêter ...







tous les livres sur Babelio.com

samedi 12 novembre 2016

Tag PKJ - Les couleurs


     Je reviens aujourd'hui avec un tout nouveau TAG signé PKJ avec en thème : Les Couleurs.


C'est parti 

1/ Un des mots du titre est une couleur.

Paris la rouge de Rémi Kauffer .

2/ La couverture est en majorité jaune .

La face cachée de Margo de John Green

3/ Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs.

Les chroniques du monde émergés de Licia Troisi

4/ Les couleurs de la couverture reprennent celles du drapeau de votre pays.

Mon choix se porte sur La tentation d'être heureux de Lorenzo Marone qui contient sur sa couverture du Bleu, du Blanc et du Rouge soit le drapeau français .

5/ Le titre du livre est de couleur rouge.

Je pars sur ' Que ta volonté soit faite' de Maxime Chattam.

6/ La couverture est aux couleurs de l'automne.

Je vais choisir 'Harry Potter et l'enfant maudit' avec ses couleurs jaune orange qui font penser aux feuilles de l'automne.

7/ La couverture reprend uniquement trois couleurs.

Pour cette question 'La destruction de Kreshev' de Isaac Bashevis Singer fait parfaitement l'affaire avec du jaune, du noir et du bleu.

8/ Il y a un effet brillant sur la couverture.

Je choisi la très belle édition de l'histoire sans fin de Mickael Ende

9/ La couverture est en majorité verte.

Facile ! After saison 3 de Anna Todd.

10/ La couverture est de votre couleur préférée ( si jaune ou vert, le livre doit être diffèrent de ceux cités précédemment ).

Ma couleur préférée étant le rouge, mon chois va directement sur le tome 2 de Endgame.

11/ La couverture reprend au moins les 7 couleurs de l'arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet)

Je n'ai absolument rien trouvé pour celle ci.

12/ La couverture est noire et blanche.

Les fauves de Ingrid Desjours. Bon elle a juste un tout petit peu de rouge...


Si ce tag vous plaît, n'hésitez pas à le reprendre :)



jeudi 10 novembre 2016

Satan était un ange de Karine Giebel







  • Poche: 384 pages
  • Editeur : Pocket (12 novembre 2015)
  • Collection : Pocket thriller
















     Deux trajectoires, deux lignes de fuite. 
Hier encore, François était quelqu'un. Un homme qu'on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd'hui, il n'est plus qu'un fugitif tentant d'échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu'il aille. Quoi qu'il fasse. 
Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes. L'échéance approche... 
Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer, et qui pourtant fuient ensemble leur destin différent. Rouler droit devant. Faire ce qu'ils n'ont jamais fait. 
Puisque l'horizon est bouché, autant tenter une dernière percée. Flamboyante. 





     Ce Karine Giebel ci fait parti de ceux dont le résumé est loin d'être le plus tentant mais je m'y suis plongé tout de même en faisant complètement confiance à l'auteure car jusque là, je n'ai pas eu de déception venant d'elle.

     Comme je viens de le dire, ce roman est loin d'être une déception même si ce n'est pas un coup de cœur. Il n'est pas, selon moi, son meilleur thriller, qui reste, est de loin, meurtres pour rédemption.

     Dans satan était un ange, nous suivons François qui après une mauvaise nouvelle, décide de quitter sa vie actuelle histoire de faire le point.
     Sur sa route, il va croiser un auto stoppeur, Paul, qui va lui faire vivre une aventure à hauts risques.
     Tout semble les séparer mais une chose va les rapprocher...

     L'intrigue de ce thriller tient la route du début à la fin. L'auteure arrive au fur et à mesure de ce road trip qui semble sans issue, ajouter des éléments nouveaux pour enrichir l'histoire. Entre découvertes et retournements de situation, Karine Giebel joue avec nos nerfs. Nos deux personnages vont devoir se serrer les coudes s'ils veulent se sortir d'un traquenard infernal.

     La plume de l'auteure est comme toujours percutante. Son style est très addictif et je pense que même avec une intrigue très faible, elle saurait me tenir en haleine. J'aime son style rentre dedans avec des phrases courtes ou uniquement des adjectifs qui donnent une dynamique à l'histoire. Elle pourrait écrire le bottin qu'elle arriverait à m'embarquer avec elle.

     Les personnages sont intéressants. Ils sont chacun torturés de manière différente et cela les rapprochera. Paul est difficile à cerner.  On s'attache à lui malgré les découvertes que nous faisons à son sujet.
L'amitié qui naît au fil du roman est belle. Ils sont quoi qu'il arrive, présent l'un pour l'autre.

     Pour conclure, ce roman de Karine Giebel, sans être mon préféré, saura vous faire passer un excellent moment de lecture. De l'action à foison qui vous tiendra en haleine de bout en bout. LA plume de l'auteure vous mettra d'accord dès les premières pages alors n'hésitez plus et foncez sur celui ci ou un autre roman de Karine Giebel.


samedi 5 novembre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit de J. K. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne

 
  • Broché: 352 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (14 octobre 2016)
  • Collection : ROMANS ADO











     Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. 
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.




     Les avis concernant ce huitième roman sont plutôt mitigés mais pour moi ce nouvel opus est un véritable coup de cœur.

     J'ai adoré me plonger dans ce huitième livre afin de retourner dans le monde magique de Poudlard. J'ai retrouvé avec joie nos amis Harry, Ron & Hermione. Ils ont certes prit de l'âge mais l'amour que j'ai pour eux n'a pas changé.

     Dans cette nouvelle histoire, notre trio préféré est bien évidemment secondaire car de nouveaux personnages, Albus & Scorpius sont les principaux héros de l'intrigue. Albus n'est autre que le fils de Harry & Ginny tandis que Scorpius est le fils de Drago Malefoy, l'éternel rival de Harry. 

     Malgré tout, Albus et Scorpius vont devenir amis. Une amitié aussi belle que touchante. Je n'ai jamais été un fan de Drago. En revanche, j'ai adoré Scorpius et sa fidélité envers Albus. Un gamin courageux, intelligent, réfléchit et attachant. Albus est en rébellion contre son père et il n'est pas dès le début quelqu'un que l'on apprécie. Bien évidemment il saura inverser les choses.

     En ce qui concerne l'intrigue, cela a marché de dingue avec moi même s'il est vrai que la façon d'amener le sujet du retourneur de temps est un peu tiré par les cheveux.  Ceci dit, une fois l'histoire lancée, je n'ai plus décroché et me suis laissé embarquer dans l'aventure folle qui attend notre joyeuse tribu . L'histoire tient la route et nous montre ce qu'aurait pu devenir Poudlard si les événements tels que nous les connaissons ne s'étaient pas passés comme prévus et j'ai adoré découvrir cela.

     L'écriture en pièce de théâtre ne m'a absolument  pas dérangée. Cela reste d'une addiction redoutable. Impossible de lâcher le livre du début à la fin.

     Pour terminer, ce livre est bien évidemment conseiller à tous fans de l'univers d'Harry Potter. Il faut également prendre ce huitième opus comme un bonus nous permettant de retourner dans ce monde avec toute l'excitation dès débuts,lors de la découverte des précédents tomes. Ne pas le prendre comme une suite vous aidera surement à mieux apprécier l'histoire.

     
     



mercredi 2 novembre 2016

Playlist d'octobre ♪♫




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

     Octobre est passé et il est temps pour moi de vous proposer les musiques qui m'ont accompagnées durant le mois passé .

♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


Dj Snake & Justin Bieber - Let Me Love You





Zara Larsson - Ain't My Fault




♪ The Weeknd - Fasle Alarm



♪ The Chainsmokers & Halsey - Closer




♪ Rihanna - Diamonds


♪ Robin Des Bois - La Providence




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫