lundi 27 février 2017

Invisibilité de Andrea Cremer & David Levithan






  • Broché: 430 pages
  • Editeur : Michel Lafon (11 juin 2015)
  • Langue : Français





















 


      Stephen est un fantôme qui n'a jamais eu à mourir. Né invisible, en grande partie immatériel, il n'a jamais été vu par personne, pas même par sa propre mère. Et depuis le décès de cette dernière, l'adolescent vit seul. Aussi, lorsque Elizabeth emménage dans son immeuble, et qu'à sa grande surprise elle peut le voir, sa vie change du tout au tout. Car Stephen n'est pas un mutant ou une créature magique : il est maudit. Mais pour lever la malédiction, le jeune garçon devra à tout prix découvrir d'où elle provient et qui l'a proférée. Et chaque seconde compte, car depuis qu'il a rencontré Elizabeth, le maléfice se renforce, et Stephen pourrait bien se volatiliser à jamais.




 


     Après plus d'une année dans ma PAL, je me suis enfin décidè à sortir INVISIBILITE. Mais contre toute attente ce roman est une déception.

      Dommage que ce roman, malgré une intrigue intéressante ne tienne pas la route sur tout le roman. Cela démarrait bien mais petit à petit l'histoire prend l'eau. Heureusement, les personnages sont hyper attachants et on prend plaisir à les suivre dans leur aventure afin de découvrir comment briser le sort qui a été jeté sur Stephen, qui est invisible pour tout le monde sauf pour Elisabeth sa nouvelle voisine. Aidé du frère de celle ci, nos jeunes amis vont devoir tout mettre en œuvre afin de découvrir toute la vérité sur cette invisibilité.

     L'histoire écrite à 4 mains, fait alterner les chapitres entre Stephen et Elisabeth. Le style est agréable, fluide est plutôt accrocheur mais malheureusement la fin du roman nous laisse sur notre faim. Je dirais même que j'ai été frustré par ce final. Je m'attendais clairement à autre chose et j'ai eu la sensation d'avoir perdu mon temps avec ce livre d'où la déception.

     Les avis concernant ce roman sont loin d'être élogieux et je ne vous conseil pas particulièrement de vous plonger dans cette histoire. Après, chacun est libre de ce faire son propre avis...


 


lundi 20 février 2017

Zombillénium - Control Freaks de Arthur De Pins







  • Album: 48 pages
  • Editeur : Dupuis (8 novembre 2013)
  • Collection : Zombillénium


















    C'est l'effervescence au parc Zombillénium. Envoyé par Behemoth lui-même, le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau est officiellement censé seconder Francis dans sa gestion du parc. Inquiets, les employés s'attendent au pire : ne le décrit-on pas comme un authentique tueur ? D'autant qu'à y regarder de plus près, les motivations de sa venue semblent bien moins anodines qu'annoncées. Sa mission, c'est de faire du chiffre, pour les actionnaires, certes, mais surtout pour Behemoth qui, lui, attend son comptant d'âmes. Francis, ulcéré, est obligé de courber l'échine devant ce consultant tout-puissant, bien décidé à prendre le pouvoir et à pervertir les règles de Zombillénium. Tandis que se préparent pour le parc de sombres moments, Aurélien traverse une mauvaise passe. Déprimé par sa condition d'immortel et par l'absurdité de sa vie... pardon sa mort, il fait un burn out. Et un burn out, chez un démon aussi puissant, cela peut être dévastateur. Retenu in extremis par Gretchen, il évite le pire. Et cela tombe bien, car Gretchen a un projet pour lui... Un nouvel épisode de Zombillénium particulièrement mordant, dans lequel on découvre les dessous du parc d'attractions le plus monstrueux du monde.





     Troisième immersion dans le parc ZOMBILLENIUM et encore une fois,j'ai adoré.

     L'intrigue de ce nouvel opus monte d'un cran avec l'arrivée de Jaggar qui fait son apparition au parc avec une mission bien précise, engranger encore plus d'argent mais aussi accélérer le rythme des recrutements pour le parc. Ses décisions et sa façon de faire ne satisferont pas tous les employés...
Les personnages déjà connus dans les tomes précédents sont toujours bien présents et l'auteur continue de les étoffer au fur et à mesure des albums. Ils s'affirment et décide de se rebeller face aux décisions  de Jaggar. Ce tome 3 nous montre une nouvelle facette d'Aurélien et une romance semble se profiler à l'horizon... 

     Les dessins sont toujours superbes et les dialogues, malgré une intrigue qui sonde encore plus le côté entreprise du parc, sont encore ponctués de beaucoup d'humours. 

     J'aime cette série ! Je ne sais pas si un tome 4 est en préparation ou prévu mais j'aimerais vraiment car je voudrais savoir ce qu'il va advenir d'Aurélien et ses collègues car la fin de ce tome ci me laisse frustré... Je vous laisse découvrir pourquoi. Il y a énormément de matières pour un nouvel opus qui ferait des heureux.

     Pour conclure, si ce n'est pas déjà fait, ruez vous sur cette série aussi divertissante que profonde.




     

lundi 13 février 2017

Playlist de Janvier ♪♫







♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


     Févier et bien avancé et il est temps pour moi de vous présenter les chansons qui m'ont accompagnées le mois dernier.



♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Léa Castel & Slimane - Abîmée





♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


Burak Yeter - Tuesday ft. Danelle Sandoval





♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Alan Walker - Alone






♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


Martin Garrix & Dua Lipa - Scared To Be Lonely



♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

Charli XCX - After The Afterparty [Alan Walker remix]




♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


Ed Sheeran - Castle On





♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫


 

dimanche 12 février 2017

Le crime du comte Neville de Amélie Nothomb






  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (4 janvier 2017)
  • Collection : Littérature & Documents











 


      « Ce qui est monstrueux n est pas nécessairement indigne. »



 

     Pour mon premier roman dans l'univers d'Amélie Nothomb, je dois dire que celui ci m'a plutôt plu même si le style de l'auteure m'a un peu 'perturbé' pour l'avoir trouvé pompeux.

     Ici, on va suivre le comte Neville qui, avant de devoir vendre son château, va organiser une dernière fête qui se doit mémorable. Mais, après une visite chez une voyante, celle ci lui annonce qu'il commettra un crime lors de cette soirée. Va alors s'en suivre une aventure abracadabrante où le comte se mettra à la recherche de la probable victime...

     L'intrigue est plutôt distrayante tient la route même si cela semble un peu tiré par les cheveux. Le style soutenu de l'auteur m'a un peu prit au dépourvu au début, n'étant pas habitué à ce style là mais au fur et à mesure de ma lecture, j'ai trouvé cela agréable. De plus les chapitres sont courts et le roman se lit facilement.

     Le comte Neville ne m'a pas laissé indifférent de par ses décisions. En revanche j'ai beaucoup aimé sa fille que j'ai trouvé un peu rebelle et intelligente.

     Pour conclure sur ce petit roman, Amélie Nothomb a réussi à m'emporter dans son univers avec une fin d'intrigue plutôt caucasse qui ne m'a pas déplut... Je tenterai de nouveau avec l'auteure car j'ai 'Barbe Bleue' dans ma PAL.

    


samedi 4 février 2017

Zombillénium 2 . Ressources humaines de Arthur De Pins






  • Album: 52 pages
  • Editeur : Dupuis (26 août 2011)
  • Collection : Zombillénium
















      Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts ou des sorcières ! dans une région où le taux de chômage est à 25 %, il faut bien s attendre à quelques frictions. Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.








      J'ai retrouvé avec joie le second tome de ZOMBILENIUM et j'ai encore une fois était conquis. Ici, le parc va connaître la crise économique et une rébellion des villageois. Zombillénium va t'il résister ...

     De nouveaux personnages font leur apparitions dans ce nouvel opus en plus de retrouver nos héros principaux. L'intrigue est plutôt bien menée avec toujours ce mélange entre la vie et la mort. Certains personnages sont à la limite du renvoi s'il ne font pas leur preuves au parc.

     Je suis toujours sous le charme des dessins que je trouve moderne avec des coloris bien choisis. Les planches sont magnifiques et le texte est toujours aussi drôle que le premier tome. Le style est toujours punchy et jeune ce qui permet de s’intégrer parfaitement dans l'univers de l'album.

     Pour terminer, ce second opus tient la route du début à la fin. On y retrouve les ingrédients qui ont fait le succès du tome 1 sans que cela soit redondant. Il me tarde de me jeter sur le troisième tome de cette trilogie qui mérite d'être lu par le plus grand nombre.