vendredi 21 avril 2017

Le Blond de Gad Elmaleh







  • Relié: 48 pages
  • Editeur : Michel Lafon (23 mars 2017)
  • Langue : Français














      On a tous un pote qui sait tout sur tout, un pote super sportif, un pote super sociable... Eh bien, le Blond, c'est un peu tous ces mecs à la fois et bien plus encore. Le Blond, il a son propre langage : il commence toutes ses phrases par " Dis donc ! ", ponctue chaque moment-clé par " Pim, pam, poum " et les termine par " C'est pourtant simple ! ".




 

      Je reviens vers vous aujourd'hui avec une BD. Mais pas n'importe quelle BD puisqu'il s'agit d'une adaptation livre du célèbre personnage du blond créé par Gad Elmaleh lors de ses spectacles.

     Mon avis général est plutôt positif sans que cela soit transcendant non plus. Ici, nous allons retrouver un morceau de vie par planches avec ce qu'il se passe pour le blond et ce qu'il se passe pour toi, moi ou n'importe quelle autre personnes non parfaite. Car oui, Le Blond est la perfection incarné,  il est canon en toute circonstance et s'adapte à toutes les situations.

      La bande dessinée se lit très vite et les planches sont plus ou moins drôles. Les dessins sont agréables même s'il manque un peu de couleurs claires selon moi.

     Pour les personnes ne connaissant pas les spectacles de Gad, la lecture sera parfaite pour découvrir le personnage ainsi que sa petite famille, les non moins célèbres, Pitchounou et Louloute.

     En revanche, si vous êtes connaisseur, cette lecture aura un goût de déjà vu car ce n'est ni plus ni moins la retranscription des sketchs en bande dessinée. Malgré ce côté 'réchauffé', je revoyais les mimiques et la voix de Gad pendant ma lecture et j'ai passé un bon moment tout de même.

     Pour terminer, cette BD vous fera passer un agréable moment de détente et vous fera sourire par  un humour potache et quelque fois réaliste. Peut être allez vous même vous reconnaitre dans l'un des deux personnages... Une BD qui se fera une place de choix pour tous les fans de l'humoriste.





vendredi 14 avril 2017

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal






  • Poche: 304 pages
  • Editeur : Folio (13 mai 2015)
  • Collection : Folio











 


  
     "Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps." Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.
 
 
 
 
 
 
     Après avoir entendu beaucoup de bons échos de ce roman , je me devais de le lire tant le résumé est ultra tentant et je fais parti de ceux pour qui ce roman a été une bonne lecture sans être un coup de coeur.

     De prime abord, j'ai  été dérouté par la plume de l'auteure et ses phrases de quinze kilomètres. C'est bien la première fois que je lis un livre écrit de cette façon là.
Une fois adapté à cette écriture, je me suis laissé emporté par Maylis de Kerangal, qui nous emporte dans son univers où le thème du don d'organes est traité de façon brutale pour les parents de Simon, qui, victime d'un accident de la route va se retrouver dans le coma et qui ne vie maintenant, que grâce aux machines de l’hôpital. Vient maintenant la question du don d'organes. Une discussion importante de son vivant que tout le monde n'a pas et les parents de Simon vont devoir prendre la décision à la place de leur fils.

Une mort pour la vie ?!

     J'ai beaucoup apprécié cette histoire poignante qui aborde de façon clair et précise ce qu'est le don d'organes et l'importance du don. Je me suis senti proche des personnages car le roman touche tout le monde car nous sommes tous concernés.
 
     Les parents perdus face à la question du don. 
     Le médecin qui tente de rassurer au mieux sur le processus des prélèvements. 
     Tout y est abordés, aussi dur que cela soit, mais l'auteure rend la chose plus 'jolie' avec sa façon d'amener les choses, de les décrire...

     Ce roman, en plus d'être touchant, réel et passionnant,  permet d'expliquer l'importance du don d'organes. Ce livre est un bon moyen d'aborder un sujet qui peut sembler tabou pour certaines personnes.